L’Observatoire de la production de miel et de gelée royale, mené par le cabinet Agrex Consulting pour FranceAgriMer, relève notamment que « la vente directe reste le principal débouché pour les producteurs de miel (46,3 %) et progresse en 2021. Avec une récolte faible, les apiculteurs privilégient les débouchés les mieux valorisés. La crise sanitaire a par ailleurs orientée les habitudes de consommation vers davantage de circuits courts.
Les achats des conditionneurs constituent le 2e circuit de commercialisation après la vente directe (12,6 %). Les ventes en Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) se sont également développées et passent à 7,3 % des volumes. Les ventes aux coopératives, les magasins spécialisés non bio et l’autoconsommation (l’autoconsommation intègre les dons) sont en baisse« .

Pour en savoir plus : cliquez ici

 

Partager :