Le « Poulet du Bourbonnais » est issu du croisement entre un coq de race bourbonnaise et une poule de race bourbonnaise (ou une poule récessive permettant l’expression du phénotype du coq chez les produits qui en
sont issus).

Élevé pendant au moins 42 jours, principalement dans l’Allier, le poulet du Bourbonnais est nourri exclusivement de grains de céréales (blé, maïs, triticale, orge et avoine), de graines de légumineuses (pois, féveroles, lentilles, lupin), de graines oléagineuses (tournesol, soja, colza et leurs tourteaux), de compléments minéraux et, selon l’âge, de lait en poudre ou lactosérum en poudre et de levure de bière.

Des caractéristiques organoleptiques spécifiques

Après cuisson, le « Poulet du Bourbonnais » présente des muscles rouges marbrés et des muscles blancs de couleur pâle, avec la présence de gras souscutané. Il dégage une odeur intense et persistante. Sa texture avant dégustation est ferme et compacte, sa texture en bouche est ferme et fondante. Son goût est intense et persistant, il présente une spécificité de bouillon de volaille. Ses saveurs sont équilibrées et ne font pas apparaître d’excès d’acidité ni d’amertume.

Pour en savoir plus : MiN de Rungis

 

Partager :