Le gouvernement se prononce en faveur de nos agriculteurs ! Ce samedi 30 janvier, le gouvernement a annoncé le lancement d’une adresse mail, permettant de signaler les prix des produits alimentaires en magasin semblant « trop bas » par rapport aux coûts de production ainsi qu’un renforcement des contrôles de la répression des fraudes.

Cette action s’inscrit dans la continuité des actions du gouvernement et de la loi Egalim, visant notamment à accompagner les producteurs pour qu’ils obtiennent une rémunération juste par rapport à leur travail et à leurs produits.

Toujours sur la même ligne de conduite, le gouvernement met en place un plan de relance de 110 M d’euros afin de promouvoir la consommation de produits locaux, la favorisation des circuits courts et donc de promouvoir des produits frais et de qualité.

Cette aide est répartie en 2 volets : Le premier concerne l’accélération des PAT (Projet Alimentaire Territorial) à hauteur de 80 M d’euros. Le second est consacré au soutien d’initiatives locales portées par des réseaux et acteurs individuels, à hauteur de 30 M d’euros.

Pour plus d’informations sur les PAT et le locavorisme, rendez-vous sur notre article : Les acteurs du local tissent leur toile.

Et surtout n’oubliez pas, consommez frais, consommez bon, consommez local !

Venez découvrir toutes les richesses de la filière agricole des Hauts-de-France et des Flandres. Pour fêter ses 100 ans d’existence, le négoce de céréales Vaesken s’est invité dans le parc du château d’Esquelbecq pour organiser une exposition qui dresse un panorama de l’agriculture d’aujourd’hui et de demain dans les Hauts-de-France.

Faire découvrir les qualités de la filière agricole

Promenons-nous dans les jardins cultivables du château d’Esquelbecq pour apercevoir plusieurs cultures produites sur la terre des Flandres. Betterave, maïs, blé et bien d’autres cultures sont représentées pour nous faire découvrir toutes les richesses offertes par les sols des Hauts-de-France.

Le parcours pédagogique nous en apprend sur les plantes et la manière dont il faut les cultiver, mais aussi sur les pratiques mises en place par les agriculteurs pour protéger leurs cultures, préserver l’environnement et améliorer la qualité des récoltes.

affiche-balade-agricole-element-terre

Tout au long du parcours pédagogique, les curieux peuvent découvrir les enjeux et les problématiques de la filière agricole. Le métier de l’agriculteur et ses défis pour l’avenir sont évoqués avec simplicité et de manière ludique.

L’entreprise Vaesken est négoce de céréales, c’est-à-dire qu’elle reçoit la récolte des céréaliers, stocke le céréale et procède à sa mise aux normes avant de le redistribuer (alimentation animale, industrie, exportation à l’étranger). Chaque année, elle accompagne près de 2 000 agriculteurs dans leur choix de semence.

Plus d’infos sur le parcours pédagogique ÉLÉMENT.TERRE jusqu’au 22 novembre 2020

Tarif entrée jardins : 5€  // château + jardins : 10€  // Gratuit pour les moins de 10 ans.
Pendant toute la saison, les jardins sont ouverts du jeudi au dimanche
de 12h à 18h et sur réservation pour les groupes.

https://chateau-esquelbecq.com/
10 Place Alphonse Bergerot, 59470 Esquelbecq

Rapprochons les producteurs et les consommateurs !

Le Salon de l’Agriculture rassemble tous les professionnels de l’agro-alimentaire, c’est la plus grande foire agricole de France ! C’était l’occasion idéale pour Cultivons Nos Papilles partir à la rencontre des producteurs, des chefs, des associations, des entreprises du monde de l’agro-alimentaire ou même des visiteurs qui s’intéressent tout simplement à ce qu’ils ont dans leur assiette !

C’est sur le stand @agridemain que Cultivons Nos Papilles s’est présenté au grand public et l’accueil a été plus que chaleureux ! Les agriculteurs et les chefs cuisiniers présents sur le stand partagent notre volonté d’informer et de cultiver sur le bien manger.

Pour les visiteurs, gourmands et curieux, un grand quiz a été organisé pour passer un moment chaleureux et ludique. Vous aussi vous pouvez jouer aux quiz ici ! Idéal pour passer un apéro entre amis ou en famille !

Pendant que les joueurs s’évertuaient à trouver les bonnes réponses, Frédéric Leroy chef du restaurant Le Pétrin à Montagnat dans l’Ain et membre du réseau Euro-Toques nous préparait notamment un risotto de pâtes au Comté d’une succulence à faire rougir les italiens !

Chers consommateurs, vos retours sur notre initiative nous ont fait chaud au cœur. Nous avons compris qu’il était essentiel de vous informer sur l’alimentation. C’est votre demande, c’est notre mission. Alors Cultivons Nos Papilles ensemble !

Encore merci à #agridemain pour ce joli moment passé ensemble. Plein de rencontres, de gourmandises et des cultures sur le thème de l’alimentation !

Cultivons Nos Papilles : une initiative portée par @agridemain et Près de Chez Vous

Nous regroupons des acteurs passionnés par le sujet de notre alimentation. Parce que nous croyons en la qualité du travail des acteurs de l’agro-alimentaire, des agriculteurs, de leurs produits et que les modes de consommation évoluent. Notre mission : vous aider, vous consommateurs, à vous y retrouver pour consommer mieux, plus sain et plus responsable. Si l’actualité est pleine d’informations, il est important de savoir la décortiquer ! Découvrez nos partenaires et soutiens !

La baguette, un emblème qui aurait sa place à l’UNESCO

En 2010 déjà, le repas gastronomique des français faisait son entrée au patrimoine immatériel de l’Humanité. C’est tout un art de vivre qui est représenté, qui mêle pratique sociale et culinaire. Quand le bien manger et le bien boire se conjuguent avec le bien être ensemble, en famille et entre amis. Une dizaine d’années plus tard, c’est au tour de la baguette française d’être sous la lumière pour être classée par l’UNESCO.

La Confédération nationale de la boulangerie est à l’initiative de ce projet, soutenu par de nombreux responsables politiques. À noter que la baguette est déjà inscrite au patrimoine culturel français depuis 2018. Son classement à l’UNESCO pourrait, en plus d’honorer notre pain préféré, lui offrir une notoriété encore plus forte de par le monde et assurer encore plus sa sauvegarde à travers le temps.

baguette-pain-cultivons-nos-papilles

Bien plus que magique, notre baguette est essentielle !

En 2016, l’Observatoire du Pain a livré une grande étude dans laquelle on apprend notamment qu’environ 15 millions de baguettes sont vendues chaque jour en France !* En somme, il y a deux à trois fois plus de baguettes produites par jour que de nombre de français ! Même une crise sanitaire n’arrête pas notre passion pour le pain. On l’a tous constaté dans les longues files d’attente devant les boulangeries pendant le confinement.

Toujours selon l’Observatoire du Pain, c’est la fameuse « Tradi » que nous préférons (38%) devant la baguette classique (22%) puis les pains aux céréales et aux graines (17%).

 

 

Mais au fait, quelle est la différence entre la Tradi et la baguette classique ?

La Tradition est une baguette fabriquée sans améliorant, c’est-à-dire sans gluten, sans additif ou encore sans levure désactivée contrairement à la « classique ».

Elle requiert également un temps de fermentation plus long : de 15h à 20h entre 4°C et 6°C. La baguette classique demande 3h à 4h de fermentation à une température pouvant aller de 20 à 29°C. Beaucoup plus pratique à produire donc pour nourrir tous les gourmands que nous sommes !

Enfin, le grain de blé planté en automne demande 8 à 9 mois pour se transformer en bel épi prêt à être récolté en été. Pendant cette période c’est tout le savoir-faire de l’agriculteur céréalier qui entre en jeu pour apporter tous les bienfaits dont la plante a besoin mais aussi la protéger. Cette maîtrise permet de respecter la sécurité alimentaire et de nous offrir du pain d’une qualité optimale !

 

* Enquête « Les Français et le pain » réalisée par l’Institut QualiQuanti auprès d’un échantillon représentatif de 2 300 personnes.